Prélude EuchARTistique

« Rembrandt nous achemine impitoyablement jusqu’au cœur de nous-mêmes, en cet espace où se nouent, inextricables, désespoir et attente, détresse et plénitude, pauvreté et accomplissement. Réconciliant la difficulté d’être et l’aisance d’aimer, il nous ouvre à l’angoisse et à l’émerveillement… »

La contemplation de l’œuvre de Rembrandt nous mènera tout droit au cœur de l’évangile de ce dimanche, la parabole du père et des deux fils, aussi appelée parabole du fils prodigue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.